My Little Discoveries

Mes bons plans et mes découvertes de tous les jours, à Bristol, Toulouse et ailleurs!

mardi 19 mars 2013

"Jappeloup", "The Sessions", "20 ans d'écart" et "Au Bout du Conte": cherchez l'intrus!

Parmi les quatre films que je vous présente aujourd'hui, un seul ne m'a pas réellement convaincue. Vous allez vite savoir s'il s'agit de Jappeloup, The Sessions, 20 ans d'écart ou Au Bout du Conte...

 

  • Jappeloup

Jappeloup

Drame/biopic français de 2h10min (2012) réalisé par Christian Duguay avec Guillaume Canet, Marina Hands, Daniel Auteuil, Marie Bunel, Jacques Higelin... Sorti le 13 mars 2013.

Synopsis: au début des années 80, abandonnant une carrière d’avocat prometteuse, Pierre Durand se consacre corps et âme à sa passion, le saut d’obstacle. Soutenu par son père, il mise tout sur un jeune cheval auquel personne ne croit vraiment: Jappeloup. Trop petit, trop caractériel, trop imprévisible, il a de nombreux défauts mais une détente et des aptitudes remarquables. De compétition en compétition, le duo progresse et s’impose dans le monde de l’équitation. Mais les JO de Los Angeles sont un terrible échec et Pierre prend alors conscience de ses faiblesses. Avec l’aide de Nadia, sa femme, et de Raphaëlle, la groom du cheval, Pierre va regagner la confiance de Jappeloup et construire une relation qui va les mener aux JO de Séoul en 1988 (source allocine.fr).

Mon avis: 

Etant ado, j'ai fait un peu d'équitation, j'étais abonnée à Cheval Magazine et surtout je me souviens que je possédais un beau livre sur Jappeloup: autant dire que je ne pouvais pas ne pas aller voir le film de Christian Duguay! Un film qui est aussi celui de Guillaume Canet tant il s'est impliqué dans le projet (il l'a adapté, écrit et dialogué lui-même). Il faut dire que l'acteur-réalisateur a lui aussi décidé d'arrêter de pratiquer l'équitation pour partir à Paris et devenir comédien...ce qui n'a pas trop plu à son père, qui était éleveur de chevaux. 

Jappeloup 1

Ce n'est pas vraiment l'histoire de Pierre Durand que l'on voit à l'écran (le personnage du groom a été inventé, le père du jockey n'est pas mort comme dans le film...) mais qu'importe, elle est forte et plaira même à ceux qui n'aiment pas spécialement les histoires de chevaux! Le casting est impeccable (j'ai particulièrement aimé Marina Hands dans le rôle de la femme de Pierre Durand) et malgré la longueur du film, je ne me suis jamais ennuyée!

En revanche une chose m'a titillée jusqu'à ce que Raphaëlle (la jolie Lou de Laâge, qui interprète le groom de Jappeloup) dise tout haut ce que je pensais tout bas depuis le début de la projection: quid de la relation entre Pierre Durand et son cheval? Il me semble qu'un cavalier est en symbiose avec son animal, qu'ils entretiennent une relation extrêmement proche et qu'ils se connaissent parfaitement. Cette relation, même si elle se développe dans la deuxième partie du film, n'est jamais au coeur du propos alors qu'elle me parait essentielle! Mais ce n'est qu'un petit bémol car j'ai passé un excellent moment devant Jappeloup, qui malgré tout a su m'émouvoir...

---

  • The sessions

The sessions

Comédie dramatique américaine de 1h35min (2012) réalisée par Ben Lewin avec John Hawkes, Helen Hunt, WIlliam H. Macy... Sorti le 6 mars 2013.

Synopsis: Mark fait paraître une petite annonce: "Homme, 38 ans, cherche femme pour relation amoureuse, et plus si affinités. En revanche paralysé… Amatrices de promenade sur la plage s’abstenir...". L’histoire vraie et bouleversante d’un homme que la vie a privé de tout, et de sa rencontre avec une thérapeute qui va lui permettre d’aimer, "comme tout le monde" (source allocine.fr).

Mon avis: 

J'étais curieuse de voir ce film, qui a obtenu entre autres le Prix du Public et d'interprétation pour l'ensemble des acteurs au Festival de Sundance 2012, car il traite d'un sujet difficile et peu abordé: la sexualité et la découverte de celle-ci quand on est handicapé à vie. Il est de plus tiré d'une histoire vraie. Bonne nouvelle: le réalisateur a réussi à faire de The Sessions un film à la fois drôle et profond. Les acteurs s'en sortent haut la main, avec une mention spéciale à John Hawkes et Helen Hunt qui jouent des rôles pour le moins difficiles... A découvrir si les scènes un peu osées ne vous mettent pas mal à l'aise!

---

  • 20 ans d'écart

20 ans d'écart

Comédie romantique française de 1h32min (2013) réalisé par David Moreau avec Virginie Efira, Pierre Niney, Gilles Cohen, Charles Berling, Camille Japy... Sorti le 6 mars 2013.

Synopsis: Alice Lantins a 38 ans. Elle est belle, ambitieuse et fait preuve d’une impeccable conscience professionnelle au point d’en oublier sa vie privée. Bref, elle a tout pour devenir la prochaine rédactrice en chef du magazine «Rebelle», tout sauf son image de femme coincée. Mais lorsque le jeune et charmant Balthazar, à peine 20 ans, va croiser le chemin d’Alice, le regard de ses collègues va inexplicablement changer. Réalisant qu'elle détient la clef de sa promotion, Alice va feindre la comédie d’une improbable idylle (source allocine.fr).

Mon avis: 

C'est pour Pierre Niney, jeune acteur formidable découvert dans le très réussi Comme des frères, que je suis allée voir cette comédie romantique à la française. Je ne l'ai pas regretté: le couple que le pensionnaire de la Comédie Française forme avec Virginie Efira fonctionne bien, les dialogues sont enlevés et drôles, et l'histoire est assez originale pour que l'on s'y intéresse jusqu'au bout. Un film divertissant, parfait pour une soirée sans prise de tête! 

---

  • Au Bout du Conte

Au Bout du Conte

Comédie française de 1h52min (2013) réalisée par Agnès Jaoui avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Agathe Bonitzer, Arthur Dupont, Benjamin Biolay... Sorti le 6 mars 2013.

Synopsis: Il était une fois une jeune fille qui croyait au grand amour, aux signes, et au destin; une femme qui rêvait d’être comédienne et désespérait d’y arriver un jour ; un jeune homme qui croyait en son talent de compositeur mais ne croyait pas beaucoup en lui. Il était une fois une petite fille qui croyait en Dieu. Il était une fois un homme qui ne croyait en rien jusqu’au jour où une voyante lui donna la date de sa mort et que, à son corps défendant, il se mit à y croire (source allocine.fr).

Mon avis: 

J'attendais beaucoup de Au Bout du Conte car la bande-annonce me faisait bien rire, mais comme souvent il s'est avéré qu'elle réunissait les meilleures répliques. Les scènes avec Jean-Pierre Bacri sont très réussies mais j'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas vraiment de fil conducteur et un certain manque de rythme. J'ai trouvé que les histoires qui s'enchevêtraient ne fonctionnaient pas toutes très bien, et malgré de bons acteurs j'ai trouvé le temps un peu long. Je ne conseille donc pas forcément ce film, qui n'a laissée sur ma faim...

---

Et vous, qu'avez-vous pensé de ces films?


 Bientôt Pâques! RDV ici pour tenter de remporter deux lots de mini oeufs en chocolat Milka!

MilkaMiniEggs31_6g_1