My Little Discoveries

Mes bons plans et mes découvertes de tous les jours, à Bristol, Toulouse et ailleurs!

lundi 3 juin 2013

Rocamadour: entre magie et déception...

Suite au billet que Voilapapa avait écrit sur mon blog l'été dernier, j'avais inscrit à mon programme de néo-toulousaine la visite de Rocamadour. J'ai donc profité d'un récent séjour dans le Lot pour aller visiter ce lieu que tout le monde dit exceptionnel!

 

IMG_2804 Rocamadour

"On a beau être largement prévenu, que l'on arrive du sud par Couzou (mon cas) ou du nord par l'Hospitalet, on ressent le même choc émotionnel devant la grandeur du spectacle. Sur une immense falaise dominant les gorges de l'Alzou, de superbes maisons médiévales accrochées au roc et les sanctuaires semi-troglodytiques du célèbre pèlerinage défient les lois de l'équilibre."

Le Guide du Routard dit vrai, l'arrivée sur Rocamadour en met plein la vue:

IMG_2768 blog

IMG_2770 blog

Les voitures n'étant pas autorisées dans la vieille ville (et heureusement!), on se gare dans la vallée et on remonte une rue pour rejoindre la porte du Figuier et entrer dans la ville:

IMG_2774 blog

C'est là que les choses se gâtent... Certes le village est superbe, mais l'atmosphère mercantile qui se dégage de la rue principale m'a beaucoup gênée. Je n'ai pas du tout apprécié les commerçants qui tentaient d'attirer le chaland et les multiples devantures flashy qui s'étalaient sous nos yeux. J'ai trouvé qu'elles dénaturaient complètement Rocamadour et lui enlevaient tout le côté magique auquel je m'attendais. Le fait que l'on puisse tolérer cela dans un lieu sensé être aussi spirituel m'échappe complètement. Mais comment les pèlerins peuvent-ils se recueillir dans une telle ambiance?

IMG_2780 blog

IMG_2785 blog

Nous avons malgré tout eu la chance de pouvoir nous promener presque seuls dans les rues, et ça ça n'a pas de prix! Le petit train (payant) amenant les touristes depuis la vallée fonctionnait, mais le fait d'arpenter le village un jour de semaine et hors saison nous a permis de ne pas être gênés par la foule des mois d'été. La météo maussade a également joué en notre faveur!

Arrivés place de la Carreta, on emprunte le grand escalier qui mène aux sanctuaires. Le guide nous apprend que les 144 premières marches étaient autrefois gravies à genoux par les pèlerins!

IMG_2781 blog

IMG_2790 blog

La visite guidée des sanctuaires n'est proposée qu'en été alors nous déambulons simplement dans les lieux, la tête en l'air.

IMG_2856 blog

IMG_2857 blog

IMG_2802 blog

IMG_2805 blog

IMG_2813 blog

IMG_2812 blog

IMG_2810 blog

IMG_2818 blog

Coup de coeur pour l'un des seuls lieux accessibles toute l'année: la chapelle Notre-Dame. Coeur de la cité sainte, elle abrite une Vierge noire datant du XIIe siècle, objet de la ferveur des pèlerins. J'ai mesuré ma chance de pouvoir être seule dans cette chapelle minuscule avec un mur à flanc de falaise, au milieu des bateaux suspendus et avec une cloche au-dessus de la tête! En été, j'imagine que l'ambiance est toute autre...

IMG_2820 blog

IMG_2827 blog

IMG_2793 blog

IMG_2859 blog

IMG_2854 blog

IMG_2795 blog

On remonte ensuite pour emprunter le chemin de croix qui mène au château. Superbe...et plus tranquille!

IMG_2850 blog

IMG_2835 blog

IMG_2841 blog

IMG_2843 blog

IMG_2845 blog

IMG_2851 blog

Arrivés au niveau du château, on découvre que seuls les remparts se "visitent" (payant).

IMG_2849 blog

De toute façon la pluie se met à tomber, il est temps de rentrer! En retraversant le village pour rejoindre notre voiture dans la vallée, on ne peut pas s'empêcher d'être de nouveau choqués par les nombreuses boutiques attrape-touristes de la rue principale... Selon moi, une seule devrait être tolérée:

IMG_2861 blog

---

Et vous, qu'est-ce que vous pensez de Rocamadour?