My Little Discoveries

Mes bons plans et mes découvertes de tous les jours, à Bristol, Toulouse et ailleurs!

lundi 8 avril 2013

Asaf Avidan, un Artiste avec deux grands A!

Jeudi dernier, dans la voiture qui me menait à Ramonville résonnait le remix de Reckoning Song (One day) par DJ Wankelmut. Quelques minutes plus tard, j'allais avoir droit à la version originale lors du concert d'Asaf Avidan. Plus de deux ans que j'attendais ce moment...

 

La soirée commence bien avec la jolie chanteuse lyonnaise qu'Asaf Avidan a choisie pour sa première partie. En l'espace de quelques minutes, Joe Bel réussit à me donner envie d'acheter son premier album (à venir) aux sonorités pop-folk!

Asaf Avidan 1

Photo Philippe Lavieille

Puis c'est au tour d'Asaf Avidan et de ses quatre musiciens d'entrer en scène. Il chante d'abord Cyclamen. Les morceaux s'enchainent, de plus en plus rock, et la salle se chauffe peu à peu. Décontracté, l'artiste israélien nous raconte des histoires pour "briser la glace". Il commence par nous parler de l'amour "géologique" qui l'unissait à une jeune femme alors qu'il avait 19 ans, nous expliquant comment le "continent" qu'ils formaient a été fissuré puis comment ils se sont séparés comme des plaques tectoniques lors d'un séisme. On le voit bien à travers ses chansons, chez Asaf Avidan les histoires d'amour finissent mal... On espère qu'il en ira autrement avec Michal, l'une des deux ravissantes musiciennes qui l'entourent sur scène. La complicité qui les lie est évidente. Le temps d'une chanson, iI lui laisse d'ailleurs la vedette, comme il le fait aussi avec la seconde musicienne qu'il accompagnera à l'harmonica.

 

Reckoning song 

Après un morceau à l'ambiance orientale (613 shades of sade) que le public semble beaucoup apprécier, la deuxième partie du concert est consacrée à des chansons plus calmes et mélancoliques. Personnellement ce sont celles que je préfère car elles constituent un formidable écrin pour sa voix écorchée, cet instrument dont on a l'impression qu'il fait ce qu'il veut. Les larmes ne sont pas loin pendant des morceaux comme Weak ou Reckoning song (vidéo ci-dessus), qu'il interprète d'abord avec ses musiciens puis en solo, simplement avec sa guitare, lors du rappel.

Asaf Avidan nous quitte après environ 1h40 de show. Il laisse ses musiciens seuls sur scène sous les applaudissement enthousiastes d'un public conquis. En sortant de la salle, on n'entend que des compliments. "Bluffant" est le mot qui revient le plus souvent.

Asaf Avidan 2

Photo Renaud Joubert

Pour aller plus loin:

---

Et vous, avez-vous déjà eu envie de pleurer lors d'un concert?


N'oubliez pas que vous pouvez gagner ici trois exemplaires du Livre de Poche Comment garder le moral (même par temps de crises)!

Comment garder le moral

Posté par mydiscoveries à 07:00 - Culture – Musique - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,