My Little Discoveries

Mes bons plans et mes découvertes de tous les jours, à Bristol, Toulouse et ailleurs!

vendredi 30 novembre 2012

Izia Higelin, "Mauvaise fille" mais très bonne actrice!

Je ne connaissais ni le roman de Justine Lévy ni les chansons d'Izia Higelin, mais je suis sortie de la projection heureuse d'avoir assisté à la naissance d'une actrice formidable! La jeune artiste, fraîche et toujours juste, est la grande révélation de Mauvaise fille!

 

Mauvaise fille affiche

Drame française de 1h51min (2012) réalisé par Patrick Mille avec Izia Higelin, Carole Bouquet, Bob Geldof, Arthur Dupont, Joana Preiss, Jacques Weber... Sortie le 28 novembre 2012.

Synopsis: Louise apprend simultanément qu’elle est enceinte et que sa mère est gravement malade. Le bonheur et la culpabilité, l’euphorie et la tristesse, l’amour filial et l’amour tout court. Il faudra bien neuf mois pour gérer tout ça…(source allocine.fr).

---

 Voici la bande-annonce:

 
 
Le saviez-vous?
  • Mauvaise fille est inspiré de la vie de la romancière Justine Levy. Elle a cosigné le scénario avec Patrick Mille, son conjoint et réalisateur du film. Cette histoire avait également déjà donné lieu à un roman homonyme qui a concouru pour le prix Goncourt en 2009.
  • Carole Bouquet s'est imposée comme une évidence dès le stade de l'écriture dans le rôle d'Alice, la mère: "J'essayais de substituer le visage de Carole Bouquet au visage de ma mère et de temps en temps, ça marchait", explique Justine Levy. Le réalisateur a apprécié que l'actrice façonne son rôle elle-même lors du tournage: "Elle n’a jamais parlé à Justine de sa mère (...). Un jour, elle m’a demandé de voir des photos. Je suis venu, j’ai déposé quelques albums. Elle me les a rendus deux heures plus tard, sans commentaires."

Mauvaise fille Alice

  • Pour le cinéaste, il était important que le premier rôle du film soit interprété par une comédienne inconnue: "Moi, je rêvais d’une Sandrine Bonnaire, d’une Emilie Dequenne, d’une découverte à la Rosetta. Quand c’est une inconnue qui porte un film, on y croit plus fort car elle ne porte pas les fantômes de ses rôles précédents", explique le réalisateur.
  • Ce n'est pas lors d'un concert que Patrick Mille et Justine Levy ont découvert la musicienne Izia Higelin, mais plutôt par hasard: "(...) la télévision est allumée, il y a "Les Victoires de la Musique", et soudain arrive cette fille incroyable, rock, puissante, et l’instant suivant, tellement touchante de fragilité quand elle prononce ses remerciements. Là, on s’est regardés avec Justine: on avait pensé à la même chose", se rappelle le réalisateur.

Mauvaise fille Pablo

  • Pour interpréter le rôle de Louise, Justine Levy avait une autre chanteuse en tête: "(...) on avait pensé à Charlotte Gainsbourg. Elle était comme mon double fantasmé: brune aux cheveux longs comme moi, quelque chose d'un peu bancal, d'un peu encombré de soi, avec pourtant une vraie gaieté", se souvient la romancière.
  • Avant de choisir Bob Geldof pour incarner George, le réalisateur avait proposé le rôle à d'autres rock stars: "J'ai pensé à Jacques Dutronc, mais je sais qu'il n'a plus très envie de jouer (...). Alors j'ai commencé à chercher parmi les Anglo-saxons (...). On a commencé très haut en faisant passer le scénario à Mick Jagger, qui a hésité à le faire. On a contacté aussi Sting, mais il a trouvé le rôle trop petit", explique Patrick Mille.

Source: allocine.fr

 ---

Mon avis: j'ai aimé Mauvaise fille, pour plusieurs raisons.

Pour la bande originale énergique signée Syd Matters, le groupe français qui avait déjà composé la musique des films La question humaine et Les adoptés.

Pour le titre intelligent qui, en remplaçant le mot "mère" par le mot "fille", met l'accent sur la culpabilité de cette dernière.

Mauvaise fille LouisePour l'histoire, parce qu'elle est intéressante et bien menée. On suit le parcours et les questionnements d'une jeune fille en proie à des sentiments diamétralement opposés: la joie d'attendre un enfant avec l'homme qu'elle aime et la tristesse qui la ronge au fur et à mesure que sa mère s'enfonce dans la maladie. Cette mère qui l'a "mal aimée" et à qui elle n'arrive pas à annoncer la venue du bébé...

Pour les acteurs bien sûr. Carole Bouquet qui joue deux rôles en un seul: la belle mannequin droguée et fantasque qui néglige sa fille puis, quand son "minou" a grandi, la femme affaiblie et inquiète qui se sait condamnée. Bob Geldof, qui joue le rôle d'un chanteur de rock divorcé, présent pour sa fille mais qui prévient qu'il ne faudra pas compter sur lui pour s'occuper du bébé. Sans oublier Arthur Dupont, l'un de mes acteurs chouchous depuis que je l'ai découvert dans Mobile Home, qui forme avec Izia Higelin un couple plus vrai que nature.

Mais surtout, surtout (j'ai gardé le meilleur pour la fin), pour la fameuse Izia Higelin! Que dire à part que la jeune fille crève l'écran, tout simplement. Qu'elle soit triste, en colère, joyeuse...elle est d'une justesse remarquable et sa fraicheur est aussi insolente qu'enthousiasmante. Je ne connaissais pas Izia la chanteuse mais je suivrai Izia au cinéma: allez vite la découvrir!

Photos © ARP Sélection

---

Et vous, quels sont vos récents coups de coeur côté acteurs?