My Little Discoveries

Mes bons plans et mes découvertes de tous les jours, à Bristol, Toulouse et ailleurs!

jeudi 2 juin 2011

Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola - Le saviez-vous?

Je n'avais encore jamais vu le pourtant célèbre "Apocalypse Now", de Coppola. C'est maintenant chose faite, et pour mon plus grand plaisir sur grand écran! L'occasion de vous livrer quelques anecdotes sur ce chef-d'oeuvre du cinéma.

apocalypse_now_afficheApocalypse Now (1979), long-métrage américain réalisé par Francis Ford Coppola avec Martin Sheen, Marlon Brando, Dennis Hopper..(2h27)

Synopsis:

Considéré par beaucoup comme le film qui cristallise le plus parfaitement l'expérience de la guerre du Vietnam, le chef-d'oeuvre hallucinatoire de Francis Ford Coppola "Apocalypse Now" a été soigneusement restauré pour passer en numérique. Martin Sheen incarne Willard, un capitaine de bataille lassé de l'armée qui est envoyé sur une mission top secrète sur un fleuve au Cambodge pour assassiner le colonel Béret Vert Kurtz (Marlon Brando). Comme Willard s'aventure de plus en plus profondément dans la jungle sauvage, il se lance dans un étrange voyage qui le conduit à Kurtz mais le force aussi à affronter l'obscurité terrifiante qui est en chacun de nous. Un trip à l'acide dans la folie, le mal et la violence de la nature humaine (d'après le site  watershed.co.uk).

A voir jusqu'au 9 juin au Watershed, à Bristol.

 Mon avis:

Tout d'abord, je suis vraiment contente d'avoir pu voir "Apocalypse Now" au cinéma. Etant donné la longueur du film, je pense qu'à la maison j'aurais décroché, alors que là je n'ai pas vu le temps passer et je suis vraiment bien entrée dans l'histoire. Et si je ne le savais pas, je n'aurais pas dit que ce film avait 30 ans!

Ensuite, je trouve que l'adjectif "hallucinatoire" du synopsis est celui qui décrit le mieux ce film. La BO, excellente, les images qui parfois se superposent, les fumigènes de couleur, la moiteur du Vietnam et du Cambodge, et bien sûr la folie de ces hommes que l'on voit à l'écran... Coppola lui-même dit qu'il a réalisé "Apocalypse Now" dans une ambiance surréaliste, comme sous l'effet de drogues.

Enfin la violence et la barbarie d'"Apocalypse Now" n'ont d'égal que son esthétisme, et c'est ce qui selon moi en fait un film si particulier. La lumière, surtout dans la dernière partie du film, est magnifique, tout comme la musique (tout le monde a en tête la scène des hélicos qui a pour bande-son la célèbre "Chevauchée des Walkyries" de Wagner) et les paysages...

Pour résumer, c'est un film à voir absolument, et si possible sur grand écran!

Apocalypse now hélico

Voici maintenant quelques anecdotes concernant "Apocalypse Now". 

Le saviez-vous?

  • Ce film est une adaptation libre du roman de Joseph Conrad, "Au Coeur des Ténèbres" (Heart of Darkness).
  • Il a obtenu, entre autres distinctions, la Palme d'Or du Festival de Cannes en 1979 (prix partagé avec le film allemand "Le Tambour").
  • Un nouveau montage du film est sorti en 2001, Apocalypse Now Redux. Cette version dure 3h22 et inclut de nombreuses scènes supplémentaires.
  • Coppola a investi une grande partie de sa fortune personnelle dans cette aventure. Il a été décrit par de nombreux témoins comme de plus en plus mégalomane et paranoïaque au fur et à mesure du tournage, a perdu plus de 40 kilos et aurait même menacé de se suicider à plusieurs reprises.
  • Le réalisateur a pris la décision de recourir à une voix-off pour mieux montrer l'état d'esprit de son personnage principal, le Capitaine Willard. Martin Sheen n'ayant pu se libérer, la mission a été attribuée à son frère, Joe Estevez.
  • Le tournage du film a fait l’objet d'un documentaire sorti en 1991: "Aux coeurs des ténèbres - l'apocalypse d'un metteur en scène" (Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse), sur la base des films amateurs tournés sur les plateaux par l’épouse de Coppola, Eleanor Coppola.
  • Coppola fait un caméo dans le film, il se fait passer pour un reporter de guerre (j'avoue que je n'ai pas remarqué sur le coup!).

Apocalypse now tribu

Une citation de Coppola au Festival de Cannes 1979:

« Apocalypse Now n'est pas un film sur le Vietnam, c'est le Vietnam. Et la façon dont nous avons réalisé Apocalypse Now ressemble à ce qu'étaient les Américains au Vietnam. Nous étions dans la jungle, nous étions trop nombreux, nous avions trop d'argent, trop de matériel, et petit à petit nous sommes devenus fous".

(sources: allocine et wikipedia)

Et pour aller plus loin: